David Yates : Les animaux fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them)

david_yates_les_animaux_fantastiques_affiche

Ce que le synopsis nous dit :

Les aventures de Norbert Dragonneau, l’auteur du livre Les Animaux Fantastiques qu’étudiait Harry Potter.
New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Ce que j’en pense :

Quel plaisir de retrouver l’univers incroyable issu de l’imagination de J.K. Rowling ! J’ai vu ce film quelques jours après avoir terminé son dernier bouquin, Harry Potter et l’enfant maudit, par lequel j’avais été un peu déçue. Il aurait pu en être de même pour cet autre essai à un nouveau médium, le script :  il n’en est rien, car cette fois le pari est réussi. Si on retrouve certaines spécificités du monde des sorciers, elle a eu l’intelligence de différer le lieu et l’époque, permettant de donner à cette nouvelle série des caractéristiques qui lui sont propres. De plus nous y suivons les aventures de personnages adultes uniquement, ce qui correspond finalement à l’âge que les lecteurs initiaux de l’auteur ont maintenant. Avec cinq films prévus en tout, au rythme d’un tous les deux ans, nous voilà repartis pour un parcours de 10 ans…
Sans être transcendante, l’histoire est sympathique (forcément on est plus limité dans le détail que dans un roman), mais ce sont surtout les protagonistes qui l’incarnent qui m’ont plu, entre un Norbert Dragonneau merveilleusement interprété par Eddie Redmayne et un Dan Fogler, alias Jacob Kowalski, ne payant pas de mine au départ mais se révèlant drôle et attachant, juste comme il faut. On ne peut pas en dire autant de leurs consœurs féminines, dont les rôles sont clairement secondaires (je regrette ce choix), seule Samantha Morton étant vraiment intéressante (mais on la voit peu au final). Enfin, un Ezra Miller absolument méconnaissable après son interprétion d’un beau gosse sûr de lui dans l’excellent Monde Charlie.
Ce que j’ai le plus aimé c’est bien la découverte de ces animaux fantastiques. J.K. Rowling réutilise ce qu’elle a déjà inventé par le passé certes, mais, cela ne retire en rien qu’elle a décidément une imagination exceptionnelle.

Conclusion :

Quel plaisir de replonger à nouveau dans l’imagination de la créatrice d’Harry Potter.

4f

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

les valises
le chocolat chaud
les bijoux et autres trucs qui brillent
les parades amoureuses

Les animaux fantastiques, le livre, sur Amazon
Les animaux fantastiques, le DVD,  sur Amazon

4 Comments

  1. Ah ce film !
    Comme toi j’ai été déçu du livre de théâtre, je pense que l’écriture à 3 mains y est pour beaucoup, tandis que le sujet trop enfantin n’a pas réussi à me happer comme il fallait. Mais ce film…

    Il n’a en soi rien d’exceptionnel, il joue à fond sur la nostalgie, la sensation carte postale et le merveilleux de la magie. Toutefois, je n’arrive pas à en décoller. Je l’ai déjà vu 3 fois et je n’ose pas imaginer à combien le nombre s’élévera après la sortie DVD.
    J’avoue avoir été bluffé par Erza Miller également, je ne l’ai reconnu qu’une fois son nom inscrit au générique de fin pour dire !

    Enfin je vais m’arrêter là, sinon je vais finir par faire une critique sur ta critique.
    Merci beaucoup pour ton ressenti et gros bisous

    • 3 fois !!! Et ben !! Effectivement, le DVD sera sûrement un bon investissement alors. J’aimerais bien le revoir aussi je pense, mais je vais attendre un peu (je t’emprunterai ton DVD le moment venu du coup :D)
      Et oui, on l’avait vu ensemble en plus Le monde de Charlie.

  2. Une vraie bonne surprise ce film ! C’est vrai que les personnages féminins sont un peu en retrait mais elles sont plutôt dégourdies donc ça va (et la présidente est une femme quand même !).

    • Ah oui, la présidente, je l’avais oubliée celle-là. Pour le coup on la voit vraiment peu. Peut-être que toutes ces dames auront l’occasion de se révéler aux prochains épisodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *