David Moreau : 20 ans d’écart

Ce que le synopsis nous dit :
Alice Lantins a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine « Rebelle », tout sauf son image de femme coincée. Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar, à peine 20 ans, va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues va inexplicablement changer. Réalisant qu’elle détient la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle.

Ce que j’en pense :
J’ai lu quelque part que 20 ans d’écart était la meilleure comédie romantique depuis l’arnacoeur. Ce qui est certain, c’est qu’il ne lui arrive pas à la cheville. Cependant il est vrai qu’il s’agit tout de même d’une bonne petite comédie romantique, qui permet de passer un agréable bon moment et d’esquisser quelques sourires. Le ton est sympathique, les acteurs sont bons et on ne s’ennuie pas (j’étais pourtant tellement fatiguée en entrant dans la salle que j’étais persuadée de m’endormir tôt ou tard, mais il n’en fut rien). A regretter seulement le dernier quart d’heure, qui nous balance sans vergogne les gros clichés du genre : la révélation de la vérité, la fausse séparation et la réconciliation publique. Pourquoi ??? C’est du vu, vu, vu et revu, on en peut plus. A croire que les cinéastes romantiques manquent cruellement d’imagination.

Conclusion :
Un bon film en considération du genre.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les dessins à la craie
– le jaune orangé
– les bulles
– les bouteilles vides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *