Daniel Pennac : Chagrin d’école

Ce que l’éditeur nous en dit :
– Un livre de plus sur l’école, alors ? – Non, pas sur l’école ! Sur le cancre. Sur la douleur de ne pas comprendre et ses effets collatéraux sur les parents et les professeurs.

Ce que j’en pense :
Chagrin d’école se présente comme n’étant pas un énième livre sur l’école. Ne m’étant jamais penchée sur le sujet, l’expérience est pour moi nouvelle. Je ne me prononcerai donc pas sur une comparaison avec l’existant. Par contre affirmer qu’il n’aborde pas l’école (en tant que système), mais le désarroi qu’elle peut entraîner, n’est vrai qu’en partie. Les premiers chapitres abordent en effet les déconvenues personnelles de l’auteur lors de sa scolarité. Les suivants s’orientent vers les souvenirs de Danniel Pennac en tant que professeur, mais également en tant que qu’être humain avec ses bons et ses mauvais jours, essayant de faire de son mieux pour s’adapter aux besoins de ses élèves. Mais la suite et fin évoque quand à elle très clairement le système scolaire.
Pour sa défense, le tout se lit et s’enchaîne très bien. Le récit est accrocheur, allant du personnel au plus général (très judicieux, car commencer directement par de la pure critique en aurait certainement découragé plus d’un), menant lentement mais sûrement le lecteur vers la réflexion. Le style est quand à lui très limpide et agréable, soutenu pour les nombreuses anecdotes qui rendent Chagrin d’école si vivant.

Conclusion :
Une bonne lecture sur un sujet intemporel.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les manuels scolaires
– les ZEP
– les méthodologies
– la curiosité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *