Cressida Cowell : Comment dresser votre Dragon (volumes 1 à 3)

Ce que l’éditeur nous dit :
A propos de l’auteur Harold Horrib’ Haddock III fut sans doute le plus grand Viking que la terre ait jamais porté. Chef de guerre, combattant invincible et expert en sciences naturelles, il était célèbre aux quatre coins du monde barbare. Nul n’ignorait sa capacité extraordinaire à contrôler les reptiles les plus terrifiants. On l’appelait avec respect  » celui qui murmure à l’oreille des dragons « 

Ce que j’en pense :
Comment dresser votre dragon, n’a d’autre ambition que de faire passer un bon moment à son lecteur. Et il y réussi plutôt bien. Toute la fantaisie se situe sur le principe que Harold (Hiccup en anglais, Ndlr), le héros de cette épopée, est le véritable auteur. Cressida Cowell, n’est donc que la traductrice du “vieux norrois” vers l’anglais. Ainsi, à grand coup de fausses taches d’encre et d’illustrations grossières en tout genre, nous découvrons ainsi ses mémoires “telles qu’elles ont été retrouvées”. De même, lorsqu’un livre est mentionné, il est inséré entre les pages de l’histoire telle une pièce jointe, couvertures comprises (fort heureusement la littérature viking à tendance à la synthétisation).
Bien sûr, rien ne tient debout, et l’on voit bien d’où vient l’absurde de l’adaptation cinématographique. C’est par contre l’un des seuls points commun, avec les noms des lieux et des personnages. Là où le film nous proposait du rêve, de l’adorable et du bien pensant, le texte original ne connaît d’autre morale que la crétinerie. Le contraste se joue jusqu’à la relation dragons-humains, radicalement différente d’une version à l’autre. Chaque version à qualités…

Conclusion :
Très rapide à lire, moins magique que le film, mais sympa.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– le polyglottisme
– la biologie
– la littérature nordique
– la diplomatie

5 Comments

  1. Merci pour cette série dans le challenge, Aude, je ne connaissais pas du tout, ça a l'air amusant. Bonne continuation et bonne fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *