Claire-Lise Marguier : Le faire ou mourir

Ce que l’éditeur nous dit :
Vus de l’extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings… Mais le jour où les skateurs s’en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c’est Samy qui s’est interposé et lui a sauvé la mise. Et c’est comme ça qu’ils se sont rencontrés, et que l’histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire. C’était la première fois que quelqu’un le touchait avec autant de douceur…

Ce que j’en pense :
Un roman court (104 pages seulement), mais d’une densité incroyable. N’entendez pas par là peu digeste, au contraire, car l’écriture est fluide et prenante. J’ai encore la chair de poule en repensant à ces dernières pages, que j’ai tournées avec le sentiment d’avoir vécu une aventure incroyable, et inoubliable.
Le sujet est celui de l’adolescence, de la quête de soi même, avec ici la difficulté supplémentaire de l’homosexualité, de se sentir différent. La manière dont se matérialise ici cette souffrance est là fois extrême et, dans une certaine mesure, sûrement plus courante que ce que l’on pourrait imaginer. Claire-Lise Marguier va au-delà de cette thématique finalement assez banale, et nous livre une vraie analyse de la société. Soulignons encore une fois le travail de l’auteur qui parvient à nous parler d’un sujet aussi difficile dans un cadre de lecture aussi facile à aborder. Je recommande vivement cet au ouvrage à la capacité de toucher tous les profils : il serait dommage de passer à côté d’un tel bijou.

Conclusion :
Un concentré d’écriture dosé à la perfection pour une lecture bouleversante.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
les looks
le déni
l’incompréhension
l’expression des sentiments

2 Comments

  1. Une autre personne qui participe au challenge a lu aussi le roman et en donne un avis plus négatif. Du coup, je ne sais pas si un jour je vais lire ou pas ce roman.
    Est-il vrai que la narration fait un peu langage ados ? Que le personnage principal se fait saigner ? Et en ce qui concerne la fin, heureuse ou malheureuse ?

  2. Ah bon je suis étonnée, je n'ai jusque là lu que de bonnes critiiques.
    Voici d'ailleurs celle qui m'a fait passé à l'action :
    https://unoceandelecture.wordpress.com/2015/01/31/le-faire-ou-mourir-de-claire-lise-marguier/
    Je ne peux pas te répondre pour les deux dernières questions sans te gacher tout le roman (même si je peux te dire qu'il y a des moments difficiles, qui sont suffisamment bien écrits pour ne pas être "gores")
    La narration est adaptée à l'univers d'un adolescent, mais je ne l'ai absolument pas trouvée puérile pour ma part.
    Honnêtement vu la longueur du bouquin, je te conseilles vivement de tenter même si tu as des hésitations, tu n'as pas grand chose à perdre ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *