Christopher Nolan : Interstellar

Ce que le synopsis nous dit :
Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Ce que j’en pense :
Christopher Nolan et des vaisseaux spatiaux… Sans surprise, j’attendais la sortie d’Interstellar avec une impatience grandissante. C’est sans compter sur l’un de mes amis qui a réussi, à grand renfort de bouquins qui ont l’air géniaux que je ne comprends pas et de visites à la cité des sciences, à me plonger dans le vaste sujet qu’est l’univers. Il faut dire que le terrain avait déjà été bien travaillé par Alexandre Astier (❤) (son Exoconférence est une véritable merveille, durant laquelle j’ai littéralement pleuré de rire) et une récente visite au Futuroscope (le film Mission Huble en particulier). Bref maintenant je suis obligée de lire des trucs sur la résonance orbitale, les pouponnières d’étoiles ou le test de Turing et Interstellar tombait à pic.
Si les prémices de mon exploration ne me permettent pas vraiment de juger de la véracité des données scientifiques prodiguées par le film (et d’ailleurs au fond on s’en fiche), celui-ci a plus que satisfait mon envie de “voir les étoiles”. Toutes les scènes dans l’espaces sont absolument magnifiques, avec de belles mises en perspectives sur les échelles de grandeur. Pour le scénario par contre de grandes inégalités dans la durée, avec des scènes trop en longueur et d’autres saisissantes (même en sachant qu’il est rare de tuer le personnage principal en milieu de séance, j’ai à plusieurs reprises eu “peur” pour lui). La carte sentimentale aurait également gagné à être un peu moins utilisée vers la fin du film, gâchant presque la beauté de certaines séquences antérieures (la plupart de celles entre Murphy enfant et son père, ou celle dans laquelle Cooper découvre les vidéos de ses enfants qui sont tout simplement poignantes).

Conclusion :
Un film plein d’imperfections, à l’image de notre savoir et de la beauté de notre monde.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

La fin du monde
La relativité
Les équations
La gravité

4 Comments

  1. Bien résumé, il est truffé d'incohérences (ma préférée reste la nécessité d'une fusée pour décoller de la Terre, mais jamais des autres planètes :P), mais on passe un bon moment !

  2. Vu hier, un peu mitigé au final. De belles scènes dans l'espace, quelques moments forts effectivement (les transmissions des familles, la découverte d'un survivant), mais en général j'ai eu du mal à accrocher aux personnages ou à leurs relations, trop de platitudes et/ou de stéréotypes… dommage vu les thèmes abordés, il y avait de l'idée. Finalement ceux que j'ai trouvés les plus cools c'était les robots (super première scène avec l'interrogatoire d'ailleurs).
    Après ça reste un bon moment, juste je pense que je l'oublierai vite (comme Inception, tiens).

    • C'est vrai qu'ils étaient chouettes ces robots, et c'est vrai aussi qu'ils auraient pu mieux travailler les personnages (mais bon ça reste du blockbuster américain, ça ne m'étonnes pas tellement), par contre je ne suis pour ma part pas prête d'oublier ce film (bien moins facilement qu'Inception).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *