Chris Wedge : Epic

Ce que le synopsis nous dit :
L’histoire d’une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu’une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s’allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d’humour afin de sauver leur monde… et le nôtre.

Ce que j’en pense :
Il est difficile, au visionnage d’Epic, de ne pas constater certaines ressemblances (peut être totalement fortuites) avec des personnages non réels mais déjà existants par ailleurs. La thématique même fait beaucoup penser à celle d’Arthur et le Minimoys (mais en mieux, la trilogie créée par Besson étant plutôt mauvaise), tandis que le personnage de Nim Galuu semble tout droit tiré d’un livre de Lewis Carroll (l’accent québécois par contre est tout à fait novateur).
Au delà de cette constatation, ce film permet de passer un très bon moment, alliant émotion, action, romantisme, belle photographie, humour, bref tous les trucs habituels qui marchent (le cinéma américain est plus que rodé en la matière). De même Epic n’échappe pas à certaines incohérences scénaristes (tel que le temps qui semble parfois s’étirer à l’infini), mais rien de bien grave.
L’ayant vu en français, mon seul regret est de ne pas avoir profité de la voix de Christoph Waltz.

Conclusion :
Une valeur sûre du cinéma hollywoodien.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les souris
– les nénuphars
– les caméras
– les globes oculaires

2 Comments

  1. Pour information, le livre qui est l'inspirateur du film (écrit par le même gars que ceux des 5 Légendes) a été écrit un an avant le tome 1 d'Arthur par Besson…
    En tout cas, je te soutiens Epic est plus agréable qu'Arthur et la chenille aurait dû être bleue 😉

  2. Ah comme quoi Luc Besson en fait il a été tout nul du début à la fin de ce projet…
    Merci pour l'information !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *