Chris Sanders, Dean Deblois: Dragon (How to Train Your Dragon)


Ce que l’éditeur nous dit :

L’histoire d’Harold, jeune Viking peu à son aise dans sa tribu où combattre les dragons est le sport national. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un dragon qui va peu à peu amener Harold et les siens à voir le monde d’un point de vue totalement différent.

Ce que j’en pense :

L’affiche de Dragons, qui laisse présager une animation de mauvaise qualité adressé aux petits garçons, est loin d’être à l’image d’un tel bijou.
L’humour est omniprésent. Jonglant parfaitement entre les dialogues, les expressions ou les comiques de situation, le rythme ne faiblit jamais. Le principe même de l’histoire, dont l’action se situe dans un village nommé Beurk, joue sur l’absurde sans tomber dans la facilité. De l’action, de la tendresse, un soupçon de romantisme, de l’amitié, etc. Dragons se donne les moyens de combler le plus difficile des publics. Même l’image de synthèse se révèle plus que plaisante et haute en couleurs, a fortiori vue en cinéma 3D.
Certes, l’histoire est courue d’avance, mais le happy ending a fait ses preuves. Et personne n’a jamais critiqué Shrek, parce que Fiona et son monstre vert se marient et ont beaucoup d’enfants.
S’il faut trouver un point négatif à Dragon, ce sera sa version française. À titre d’exemple, le personnage principal se nomme Hiccup (hoquet) en anglais, traduit par Harold en français…
Mise à part ce détail, une valeur sûre.

Conclusion :

A voir absolument, que l’on soit un habitué des films d’animations ou non.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– les animaux de compagnie
– la navigation maritime et aérienne
– la ferronnerie

Bonus :

Une autre version de l’affiche, bien plus attractive à mon goût :

5f

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *