Chris Columbus : Pixels

Ce que le synopsis nous dit :
À l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques…

Ce que j’en pense :
Ce film est un gros n’importe quoi, avec beaucoup de choses pas du tout logiques. Mais au moins l’ensemble reste très cohérent dans son propre bordel, avec beaucoup d’autodérison (“n’importe quoi” assumé) et bien sûr d’humour. On sent que les créateurs ainsi que les acteurs, se sont bien amusés dans la réalisation de Pixels, avec une vraie minutie lorsqu’il s’agit de rendre hommage aux jeux vidéos classiques. Par conséquent, les spectateurs passent également un excellent moment, a fortiori ceux connaissent à minima cet univers. Une multitude de détail pourrait être à relever, mais je retiendrais en particulier le générique de fin qui retrace tout le long-métrage en seulement quelques minutes à la sauce jeu vidéo 2D. Très sympa.

Conclusion :
Il parait que le film aurait du s’appeler Voxel, car les cubes sont en 3D.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
les codes géographiques
les codes vestimentaires
les codes de jeu


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *