Catégorie : Réflexion

#CoulissesDuBlog 3 : Fautes d’orthographe

Rolala, les fautes d’orthographe… toute une histoire. Et encore, s’il n’y avait qu’elles. Car, elles sont aussi accompagnées des fautes de frappes, des fautes de grammaire, des problèmes d’accord, des phrases qui commencent avec une idée et changent brusquement de le chien qui coure sur la plage (vous voyez le genre). Est-ce une fatalité ? Ici, je vous raconte mes trucs pour gérer cette problématique, bref, comment éviter les fautes d’orthographe.

lire la suite

#CoulissesDuBlog1 : bilan de l’année 2016

Mon dernier bilan de blog date de 2014, qui avait été écrit à l’occasion du 500e article publié sur bizzetmiel. Vous pouvez le lire ici.

Depuis beaucoup de choses sont passées, le blog a évolué… Il fête aujourd’hui ses sept années d’existence. Il est tant de faire un nouveau point sur la situation. D’autant plus que pour bien démarré l’année 2017, j’ai décidé de participer au défi interbloggeur de Mia : Coulisses du blog.
lire la suite

A quoi sert de lire ?

Depuis toute petite, je lis. Depuis les premiers J’aime Lire, en passant par la bibliothèque rose ou plus tard la collection Chair de poule, cette activité a toujours fait partie de mon quotidien. Avec le temps et la maturité les genres se sont diversifiés, me faisait aujourd’hui aussi bien apprécier les grands classiques, que le genre contemporain, la fantasy ou les essais. Tout cela c’est très bien, mais au final à quoi ça sert ? Que m’apportent toutes ces heures consacrées à regarder défiler des mots sur du papier ? Je vous propose ici quelques raisons de continuer, ou de commencer, à lire !

Pour enrichir son vocabulaire

extrait-petit_robertSi la langue française compte environ 200 000 mots pour les encyclopédies les plus complètes, un dictionnaire tel que Le Petit Robert en dénombre 60 000. Pourtant, un adulte n’en utilise que 3 000 dans son quotidien. Avis aux apprentis francophones, Wikipédia propose une liste des 1750 mots français les plus courants, ceux appréhendés par un enfant de quatre ans.
La lecture permet d’étendre cet horizon, nous révélant de nouvelles expressions ou nous remémorant ces termes enfouis que nous ne pensons pas à utiliser. À titre d’exemple la richesse de vocabulaire de Guy de Maupassant a été évaluée aux alentours de 12 000 mots. Ça laisse rêveur…

Pour s’ouvrir l’esprit

crédit : Horia Varlan

crédit : Horia Varlan

Lire, c’est avoir accès à l’esprit de millions de personnes, dont la conception du monde, les idées, la manière de pensée est sûrement différente des nôtres. C’est avoir le point de vue d’êtres vivant dans une autre ville ou un autre pays, faisant partie d’une autre catégorie sociaux-professionnelle, d’une autre génération, voire d’une autre époque. Que de bonnes occasions de se dire « tiens, je n’avais pensé à ça » ou « je ne voyais pas les choses de cette façon ».

Pour accroître son imagination

crédit : Cate Storymoon

crédit : Cate Storymoon

On a déjà parlé de tous ces esprits à porter d’yeux dans le paragraphe précédent, mais il y a également tous ces lieux, toutes ces situations… Réels ou imaginaires, tous ces nouveaux mondes deviennent des images dans nos têtes tandis que l’auteur les décrits. À moins d’avoir vu auparavant une adaptation au théâtre ou au cinéma, nous imaginons les personnages et les endroits que nous rencontrons dans les livres, au point qu’ils paraissent presque réels.

Pour créer des liens

crédit : Tim Sackton

crédit : Tim Sackton

La lecture, si elle avant tout une activité solitaire, un moment qu’on s’offre pour soi-même, est également une porte ouverte vers les autres. Entre bibliophages passionnés ou liseur occasionnels, la lecture est un excellent sujet de conversation, de créer des liens en échangeant sur une découverte commune, en conseillant un ouvrage, ou même juste en faisant part de ses dernières découvertes, de ce que nous ont appris nos lectures.
Au niveau amoureux, le fait de lire peut également présenter un véritable avantage concurrentiel, le fruit de cette activité développant rendant plus intéressant et donc plus attractif.

Pour améliorer sa capacité d’attention

crédit : Pedro Ribeiro Simões

crédit : Pedro Ribeiro Simões

Contrairement aux articles de journaux ou de magazines, le parcours d’un livre est généralement plus long, voire vraiment bien plus long. Si l’idée de passer plusieurs heures sur un même support peu découragé, la pratique de cet exercice devient plus aisée avec l’habitude, pour devenir une véritable source de plaisir. Il faut avoir raté son arrêt de métro pour cause de livre palpitant pour réaliser à quel point. Et à l’heure du multitasking permanent, cette possibilité de ne savoir faire qu’une seule chose à la fois relève presque du luxe.

Pour développer sa mémoire

crédit : Tessss

crédit : Tessss

Dans une histoire, nous apprenons des lieux, des personnages. Nous devons retenir leurs caractéristiques physiques, leurs personnalités personnalité, leurs passifs, les liens qui les unissent et quantité d’autres informations indispensables à la compréhension du déroulement des choses tandis que le roman avance. Cela fonctionne également avec les essais, l’auteur nous emmenant étayant son explication et nous menant dans le fil de sa logique. Ce faisait, le cerveau créé de nouvelles synapses (chemins entre les neurones), qui feront qu’il sera de plus en plus facile de retenir tout cela, mais également d’avoir une meilleure capacité d’absorption d’information en général.

Pour renforcer ses capacités neuropsychologiques

crédit : Dave Linscheid

crédit : Dave Linscheid

Contrairement au langage, la lecture n’est pas innée et doit donc être apprise. Le cerveau doit d’abord apprendre à reconnaître des signes, faisant appel au cortex visuel, puis à les interpréter pour les associer au langage. Il s’agit également de faire la conversion de ces informations en termes de prononciation et de sens, en particulier lors de la rencontre de nouveaux mots. Cet exercice complexe, fait donc appel à de nombreuses zones de notre cerveau, qui sont renforcées tandis que nous les utilisons.

Pour mieux dormir

crédit : Indi Samarajiva

crédit : Indi Samarajiva

Entre les ordinateurs, les tablettes, les téléphones ou encore la télévision, nous passons de plus en plus de temps devant des écrans. Ceux-ci « excitent » l’esprit, rendant le sommeil difficile à trouver et en altérant la qualité. Le sommeil est le moment où le cerveau en profite pour traiter les informations de la journée ou travailler notre immunité de notre corps, ce qu’il n’est pas capable de faire s’il est encore en « mode écran ». Les livres (papier) au contraire nous mettent dans de bonnes dispositions pour maximiser l’efficacité du sommeil.

Pour s’amuser

Au même titre que nous aimons regarder un film ou jouer, lire peut-être un divertissement en soi. Et cela, ajouté à tous les avantages (non-exhaustifs) cités précédemment !

crédit : Celestine Chua

crédit : Celestine Chua

➜ Et vous, pourquoi lisez-vous ? Si vous souhaitez voir l’un de ces points développé dans un article dédié, n’hésitez pas à le demander dans les commentaires.