Boulet et Pénélope Bagieu : La page blanche

Ce que l’éditeur nous dit :
Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

Ce que j’en pense :
En ce qui concerne les illustrations, plus besoin de présenter Pénélope Bagieu, rendue célèbre par son délicieux blog Ma vie est tout à fait fascinante. Petit aparté sur le sujet : si je n’étais pas forcément convaincue par la tournure “animalière” que ce dernier a récemment prise, en revanche je le suis nettement plus par les comptes rendus de voyages, fort intéressants. On aime ou on n’aime pas son trait, mais le professionnalisme est bien là.
L’histoire, quant à elle, nous fait entrer dans la peau d’une jeune femme qui s’aperçoit du manque de sens de sa vie. À force de vouloir toujours se différencier, elle finit par entrer dans un moule bien étroit et par être… comme tout le monde. Il s’agit finalement d’une réflexion sur les modes et le bien pensant, l’uniformisation des pensées. Le tout est abordé de manière légère mais, pourra mener à réfléchir un tant soit peu à la question.

Conclusion :
Un peu de fond dissimulé dans une jolie BD sans prétention.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– Marc Levy
– Les pots
– Les chats
– Les enquêtes

La page blanche sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *