Benoît Graffin : Encore heureux

Ce que le synopsis nous dit :
D’accord, Marie est un peu fatiguée de l’insouciance de son mari Sam, cadre sup au chômage depuis 2 ans. D’accord, elle est très tentée de se laisser séduire par ce bel inconnu qui lui fait la cour. D’accord, il y a aussi le concours de piano de sa fille… Si cet équilibre dingue et léger tient à peu près debout, un événement inattendu jette toute la famille sur un chemin encore plus fou.

Ce que j’en pense :
J’ai depuis quelques années beaucoup d’admiration pour le travail de Sandrine Kiberlain, en particulier depuis son rôle époustouflant dans 9 mois ferme. Ici, si son interprétation est moins haute en couleurs, elle fonctionne très bien, notamment grâce au duo formé avec Édouard Baer (qui joue du Édouard Baer). Le scénario, sans être exceptionnel, présente quelques originalités, avec au moins l’avantage de nous sortir des comédies romantiques habituelles. Pas de grands éclats de rire (pour cela allez plutôt voir Le garçon et la bête), mais j’ai souvent souri. Les personnages sont sympathiques, l’ambiance est parfois loufoque, souvent gentillette, et tout est bien qui finit bien.

Conclusion :
Rempli parfaitement son rôle de divertissement

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
les escarpins
les tentes
les balancelles
les lavages à rouleaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *