Benett Miller : Le stratège (Moneyball)

Ce que le synopsis nous dit :
Voici l’histoire vraie de Billy Beane, un ancien joueur de baseball prometteur qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, décida de tenter sa chance en dirigeant une équipe comme personne ne l’avait fait auparavant…

Ce que j’en pense :
Absolument indifférente vis à vis de l’actualité sportive en général, lorsqu’il s’agit de cinéma, cela peut devenir sublime (Invictus, The westler, etc.). Unanimement acclamé par la presse et doté d’un casting sympathique, je pensais renouveler l’expérience magique avec Le stratège (drôle de choix de traduction pour le titre, soit dit en passant). Si je ne regrette pas mes 2h13 (quoi que de nombreuses minutes auraient pu nous être épargnées), la magie n’était pas au rendez-vous.
Le point de vue abordé est pourtant intéressant. Pour une fois il ne s’agit pas des exploits réalisés sur le terrain, qui ici sont seulement survolés, mais bel et bien des péripéties vécues en coulisse : d’une part la surmonétisation du base-ball (mais que l’on peut assimiler à la plupart des sports collectifs) et d’autre part la difficile acception de la réussite (ou comment se réfugier dans l’échec douillet, plutôt que de se lancer dans le succès inconnu donc incertain, l’un des mécanismes de défense si triste mais si réel du comportement humain).
Mais cette si belle brochette d’acteur parait tout à fait inutile, n’apportant rien de particulier au film. Notons d’ailleurs un Brad Pitt vieillissant et terne (peut-être accentué pour les besoins du rôles). Et si quelques scènes, bien qu’à moitié comprises pas les néophytes, sont très amusantes (les jeux de coups de téléphones en particulier), l’ensemble ne laissera pas un souvenir impérissable.

Conclusion :
Pas mal, mais loin de la magie espérée.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– le grignotage intempestif
– les gobelets
– les guitares
– les appareils de musculation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *