Amélie Nothomb : La nostalgie heureuse

Ce que l’éditeur nous dit :
Tout ce que l’on aime devient une fiction.

Ce que j’en pense :
Pour apprécier La Nostalgie Heureuse, il faut au préalable avoir lu et surtout aimé les deux oeuvres précédentes d’Amélie Nothomb au pays du soleil levant. Cela tombe bien car c’est précisément mon cas.
S’il faut avouer que ce livre ne brille pas par sa longueur, la qualité est là, de bout en bout (ce qui n’est pas toujours le cas avec cet auteur). Amélie Nothomb nous y raconte sa vie, ou plutôt un moment de sa vie, qui sous de très banales apparences déclenche chez elle mille émotions. J’ai pour ma part été très touchée, émue même. Amélie Nothomb est une femme singulière, atteinte de douce folie, mais aussi tellement attachante. J’ai particulièrement savouré la dernière partie de la lecture, alors qu’elle fait le bilan de son voyage, le nez collé au hublot et l’esprit dérivant. Les mots sont justes, magnifiquement bien choisis. Si je comprend parfaitement tous les reproches qui peuvent être adressés à l’auteur, rien ne pourrait remettre en cause son âme d’écrivain. Cela reviendrait à nier effrontément l’indéniable qualité de certains phrasés, et surtout une incroyable capacité à imager les émotions. Amélie est liée à sa plume.

Conclusion :
Un vrai régal.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les séances photos
– le linge
– l’Everest
– les prénoms

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *