Alexandre Charlot, Franck Magnier : Imogène McCarthery

Ce que le synopsis nous dit :
Elle est rousse. Elle est écossaise. Elle aime le rugby et la cornemuse. Elle vit à Londres, mais se considère en exil. Elle a un fichu caractère et une sacrée descente au whisky.

Ce que j’en pense :
Catherine Frot en Ecossaise, vêtue de carreaux des pieds à la tête est impeccable tout du long, tant au niveau du style vestimentaire que de la prestation. Le rôle lui va à merveille. Lambert Wilson est également très crédible en Dandy.
Le film utilise tous les clichés possibles et imaginable connus, nous offrant une caricature très plaisante de la région et de ses habitants. L’action se situe pourtant dans une Ecosse où tous les panneaux (à l’exception d’un menu) sont écrits en français, et où aucun mot d’anglais n’est prononcé…
Avec peu de noms au casting et de rares effets spéciaux, l’a priori petit budget du film ne prive pourtant pas le spectateur de très belles images : la couleur et la fantaisie pallient merveilleusement bien aux faux paysages.
Quant à l’histoire, prétendument une enquête policière, elle est sans grande surprise et surtout axée sur l’élan patriotique. Nul ne sera surpris par la chute. Mais qu’importe, car les rebondissements sont là et le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer. La durée du film a été bien pensée : ni trop longue, ni trop courte.

Conclusion :

Très sympathique, une bonne surprise dont on sort avec le sourire aux lèvres.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– Le whisky
– Le rugby
– Les tromblons
– Les Highlands

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *