Alan Taylor : Thor, Le Monde des ténèbres (The Dark World)

Ce que le synopsis nous dit :
Thor : Le Monde des ténèbres nous entraîne dans les nouvelles aventures de Thor, le puissant Avenger, qui lutte pour sauver la Terre et les neuf mondes d’un mystérieux ennemi qui convoite l’univers tout entier… Après les films Marvel Thor et Avengers, Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos, mais une ancienne race, sous la conduite du terrible Malekith, un être assoiffé de vengeance, revient pour répandre les ténèbres. Confronté à un ennemi que même Odin et Asgard ne peuvent contrer, Thor doit s’engager dans son aventure la plus dangereuse et la plus personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki pour sauver non seulement son peuple et ceux qui lui sont chers, mais aussi l’univers lui-même.

Ce que j’en pense :
Autant Iron Man (par exemple choisi au hasard) conserve très bien sa part de super-héroïsme (entre mille autres qualités que je lui prête), autant je trouve que les volets consacrés à Thor s’éloignent un peu trop de cet esprit, s’apparentant plus à des films d’actions purs et durs. On y trouve énormément de scènes de combat (à pied ou à vaisseaux spatiaux), pour peu de scènes de sauvetage. L’avantage c’est qu’au moins cette fois pas de Damsel in Distress ; au contraire l’intervention de Frigga aurait presque de quoi rendre fière la gent féminine. Côté scénario/humour des petites sucreries saupoudrées ici et là, notamment un Loki bien plus drôle que dans l’épisode précédent. Alors que la première fois j’avais trouvé ce protagoniste sur-joué et lourd, il m’a paru ici fort sympathique.

Conclusion :
Ouais, comme d’hab’, j’ai passé un bon moment. Produit conforme.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les illusions
– la rencontre avec les parents
– les diagnostiques
– les boutons magiques

 

2 Comments

  1. A noter que le film Thor (premier du nom) était aussi à part et du même genre (grande partie du film à Asgard, combats entre eux, etc).
    Thor est un demi-dieu, alors forcément il faut lui donner des défis un peu plus tops que de dézinguer du criminel… D'où moins de super-héroïsme ;).
    D'ailleurs ils sont même obligés d'inventer ce point de "recouvrement" optimum des 9 mondes sur Terre avant de pouvoir faire quelques scènes chez nous, sinon c'était tout dans l'espace.

    • Oui l'argument se tien. Enfin à moitié seulement, car ce n'est pas lui qui se bat avec des vaisseaux spatiaux (il en conduit un rapdiment, mais se contente d'éviter les tirs, ce n'est pas pro-actif).
      C'est vrai que si les mondes s'alignent en théorie on peut trouver un point de recouvrement optimum sur chacune des planètes… Enfin si on commence à chercher les trucs pas logiques je vais devoir ouvrir un second blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *